Skip to content

Sociétés les mieux gérées : des entreprises transformées par l’innovation

Innovation, leadership et investissements stratégiques : les entreprises qui se sont taillé une place dans le palmarès des Sociétés les mieux gérées au Canada de la firme Deloitte ne s’y retrouvent pas par hasard. Tour d’horizon de la 26e édition avec l’associée et leader provinciale du programme, Brigitte Vachon.

Tout comme en 2018, l’innovation est le thème qui résume le mieux le palmarès cette année. « Ça fait près de 10 ans que je m’occupe du programme et je trouvais auparavant que c’était un terme presque conceptuel pour plusieurs entreprises. L’innovation se traduit aujourd’hui dans les investissements que font les sociétés dans les technologies », explique Brigitte Vachon.

Chacun y va de sa méthode selon son objectif. Certains, notamment dans le secteur manufacturier, misent sur la technologie pour rehausser la productivité. D’autres, surtout dans le commerce de détail, investissent pour se rapprocher des consommateurs. D’autres encore s’en servent pour créer de nouveaux produits. Brigitte Vachon, qui fait également partie du jury, constate d’ailleurs « une grande transformation des entreprises à cause des innovations qu’elles choisissent ».

L’intelligence artificielle, la robotique par exemple, fait également son entrée. Elle fait partie des investissements ou du plan stratégique des entreprises les mieux gérées.

« Ces entreprises ont les moyens d’investir et, plutôt que de distribuer leurs profits aux actionnaires, elles les réinvestissent dans la technologie de pointe. »

– Brigitte Vachon, associée et leader provinciale du programme chez Deloitte

Une belle vitrine pour le Québec

Dix nouvelles entreprises québécoises se sont faufilées dans le palmarès 2019. La province ne se démarque pas vraiment des autres sur ce point, mais ça n’empêche pas Brigitte Vachon de se réjouir. « On a une très belle représentation, avec 10 sur 45 nouvelles venues. Je suis vraiment fière de ça. »

Ces sociétés sont performantes selon tous les critères de Deloitte (stratégie, capacité, engagement et rendement du capital investi).

« Elles ont une stratégie extrêmement solide pour développer leur entreprise et l’amener à un autre niveau. Celle-ci n’est pas issue d’une seule personne. Elle a été mise en place par des équipes de direction. Elles savent ce qui se passe dans le monde, pas juste dans leur petit marché. Elles se comparent aux grands de ce monde et prennent en considération l’aspect global. Elles évaluent bien les risques et comprennent leurs compétiteurs », détaille Brigitte Vachon.

Pour livrer ce plan, il n’y a pas de recette miracle. Les nouvelles recrues investissent elles aussi en innovation.

« Les 10 [nouvelles entreprises au palmarès] ont également une façon d’attirer les meilleurs talents dans leur industrie et de les conserver. Elles intègrent les nouveaux arrivants parce qu’elles savent comment bénéficier de leur savoir-faire. »

« Elles ont des plans de succession en place aussi. »

Rien de tout cela ne serait évidemment possible sans argent et ces dix-là « performent solidement financièrement ».

Le leadership, l’affaire de tous

Même si la qualité est toujours au rendez-vous depuis la première édition du palmarès, Brigitte Vachon constate des changements dans la direction des sociétés les mieux gérées.

« Elles connaissent aujourd’hui mieux les meilleures pratiques de gestion et elles les articulent mieux. Ça fait partie intégrante de leur ADN. Les meilleures pratiques appartiennent de plus en plus à l’entièreté d’une organisation. »

« Je vais oser dire que contrairement au passé, où c’était réservé à l’équipe de direction, le leadership est partagé par tous. Tout le monde veut bien faire. Il y a beaucoup de fierté aussi. Ce n’est plus gênant de parler d’une culture de performance. »